Conte sous le solstice

Auteur réalisateur : Maruani Landa
Genre : Fiction
Durée prévisionnelle : 20 minutes
Consultant scénario : Taicyr Fadel
Synopsis : Mila, jeune fille désabusée, travaille comme intérimaire et vit chez sa grand-mère dans un petit village du Sud-Ouest. Un jour elle rencontre un chien mystérieux dont elle devient de plus en plus complice, alors qu’au fur et à mesure de nombreux décès s’abattent sur le village.
Jusqu’au jour où, dépassée par cette créature mortifère, Mila voit ses présomptions bouleversées. Elle devra alors prendre son courage à deux mains pour protéger ce qu’elle a de plus cher au monde.

Un mot de la réalisatrice : Conte sous le solstice est inspiré par cette génération grandissante de jeunes chômeurs qui n’ont pas d’idéologie et n’arrivent pas à trouver leur place dans un monde qui les dépasse. J’ai imaginé un film sous la forme d’un conte du point de vue de Milla, jeune femme métisse, un personnage insolent et continuellement en désaccord. Dans cet étau que représente le village, elle se laisse glisser peu à peu vers le surnaturel et s’accroche à sa rencontre avec cet être réel ou fantasmé, à moitié chien, à moitié jeune fille.