Ici s’achève le monde connu

Auteure réalisatrice : Anne-Sophie Nanki
Financements : CNC - Aide sélective pour les oeuvres cinématographiques intéressant les cultures d’outre mer, Fonds Images de la diversité, Aide avant réalisation court-métrage / Aide à la production de la Région Guadeloupe / Pré-achat de France 2
Co-producteur : Black Moon Films
Durée : 25 minutes
Synopsis : 1645. Guadeloupe. Ibátali, indigène Kalinago épouse d’un colon français, entraîne Olaudah, captif africain en fuite, dans un périple où il peut perdre la liberté et la vie. Elle est prête à le sacrifier pour sauver sa peau. Mais leurs blessures les rapprochent.
Cela suffira-t-il pour qu’ils deviennent autre chose que ce que la colonisation a décidé qu’ils seraient : une « Sauvage » à exterminer, un « nègre » à esclavagiser ?

Un mot de la réalisatrice : J’ai écrit cette histoire pour porter un regard différent sur les premiers temps de la présence françaises aux Antilles, en proposer un contre-récit méconnu. En Guadeloupe, dont je suis originaire, les Kalinagos, nation indigène qui peuplait les Petites Antilles, ont disparu. Exterminés.
J’ai voulu me pencher sur le sort de ces oubliés, raconter les conséquences de la colonisation et de l’esclavage dans l’intimité de la chair, des affects, des subjectivités, des familles aussi, avec une attention particulière portée aux corps des femmes, entravés, violés, mutilés vivants, marchandés.